Voyage en Sicile et Sardaigne du 6 Mai au 10 Juin 2014

Qui n'a pas rêvé de visiter la Sicile, les îles Eoliennes, le Stromboli , l'Etna et tout le reste enfin, tout ce qui nous était promis dans le magnifique carnet de route qui nous avait été transmis un peu avant l'heure.
Comme nous avait dit l'organisateur du voyage lors de la présentation du périple : " Ce voyage se mérite ". Après 36 jours passés sur les routes et en visites, nous pouvons affirmer que nous l'avons bien mérité tant le programme était dense. Offrant plusieurs choix possibles de visites, il a été parfois nécessaire de faire des choix drastiques pour ne pas arriver trop tard le soir au bivouac. Surtout qu'il est indispensable de se mettre au rythme Sicilien. A partir de 13h-13h30 jusqu'à 16h-16h30 les musées et monuments ferment, les commerces tirent le rideau et les rues se vident. Il faut donc choisir les bons créneaux pour les achats et les visites et ce n'est pas toujours simple.

Le point de rassemblement était à Milazzo dans le nord de la Sicile. La première réunion présidée par René s'est tenue dans la bonne humeur et nous a permis de faire connaissance avec tout le monde. Mais première surprise, la nuit tombe vite et la fraîcheur nous surprend. Il y a environ 1h30 de décalage avec la France. Ce décalage et la fraîcheur du soir vont nous poursuivre tout au long de notre séjour et rares seront les soirs où il sera possible de dîner en plein air.
Sitôt les réunions apéritives indispensables pour préparer le programme du lendemain ou des jours suivants, chacun avait hâte de retrouver un peu de chaleur, de calme et de repos.

Nous commençons notre périple volcanique par les visites des îles éoliennes avec ses deux volcans Vulcano (le seul visitable dans le cadre de la mini-croisière ) et le Stromboli dont la visite est beaucoup plus sportive car il faut compter 3 heures de marche pour y arriver de nuit et admirer les éruptions. Nous en apercevrons juste quelques lueurs depuis le bateau sur le retour vers Milazzo.

Puis, nous prenons la route pour aller bivouaquer au pied de l'ETNA, le plus grand volcan de Sicile et toujours très actif. En arrivant sur l'ETNA, nous traversons un paysage dantesque. La route chemine au travers des coulées noires et déchiquetées de lave. Mais ce qui est vraiment très impressionnant, ce sont les grondements dans la nuit qui nous confirment la grande activité de ce volcan.
Après nos débuts volcaniques, nous entamons notre circuit des trésors et curiosités laissés par les nombreux envahisseurs au fil des siècles. En effet, les grecs, les romains, les barbares, les Arabes, les Normands, les Espagnols, les Autrichiens, … ont occupé la Sicile et y ont laissé leurs signatures soit en construisant des temples, des églises, des forts, ...que nous avons visités au cours de ce grand tour de la Sicile. Bien sûr, ces visites ne se sont pas faites sans difficulté, car il a fallu conduire dans des rues très étroites avec une circulation que l'on peut qualifier d'anarchique. Que de sueurs pour les conducteurs pour éviter les pièges permanents des voitures mal garées ou qui redémarrent sans avertir. Comme les villes sont souvent perchées en hauteur, le seul conseil à garder en mémoire est de toujours rester sur le bas de la ville et de ne pas vouloir toujours aller au plus près du centre.

Nous n'allons pas énumérer ici toutes les villes et visites que nous avons faites. Pour notre part, nous avons été très intéressés par les visites de :
SYRACUSE et surtout de NOTO où le très bon guide nous a fait admirer de nombreux monuments de style baroque.
AGRIGENTE avec la visite de la villa romaine DEL CASALE avec ses splendides mosaïques. C'est un lieu à ne pas manquer, car chaque mosaïque est un livre d'histoire. Merci au guide de nous avoir montré et expliqué ces merveilleuses images du passé. Nous avons aussi beaucoup apprécié la VALLEE des TEMPLES.
CACCAMO son château et son église où nous avons pu assister au départ d'une procession en l'honneur de St Pancrace…. et surtout au repas-spectacle où un groupe folklorique Sicilien nous a enchantés par ses danses endiablées.